Facebook Twitter Flickr RSS

Une délégation du CDPE à Etrepigney

EtrepigneyVendredi 1er Juillet 2016, Béatrice GENET, Présidente du CDPE39 et Yannick DAUBIGNEY, Secrétaire Général, se sont rendus auprès des parents pour faire le point sur le refus de dérogation de monsieur Gérome FASSENET, Président de "la communauté de commune Jura Nord".

 

Un courrier, motivé par Béatrice GENET ( Présidente de la FCPE du Jura) à été adressé au Préfet du Jura :

"Dans un souci d'équité, nous demandons l'arbitrage de monsieur le Prefet, pour faire valoir le droit des parents à une dérogation scolaire pour leur enfant sur le lieu de résidence de la nounou ou de la mamie qui en a la garde".

 

 

 

 

Voilà la face cachée et le côté pervers de la "carte scolaire". Légitimement le maire de la commune qui pert un élève n'accepte pas  la dérogation pour maintenir ses effectifs.

 

Pour mémoire :

Deux parents de Ranchot et la Bretenière ont demandés une dérogation pour scolariser leur enfant à l'école d'Etrepigney. Démande de dérogation légitimement argumentées : garde de l’enfant par une assistante maternelle du village depuis son plus jeune âge, par l’absence de structure d’accueil de la petite enfance sur leur commune, proche de leur future école de rattachement et compatible avec leur vie professionnelle et familiale.

Contre toute attente, les parents ont reçu un avis défavorable du président Gérome Fassenet ne comportant aucun motif d’explication. Renseignements pris auprès du Pôle enfance de Jura nord :

  • il a été indiqué aux parents que leurs demandes ne correspondaient pas aux critères retenus pour accorder une dérogation : absence d’une cantine dans une école ou séparation d’une fratrie.
  • Pourtant, des dérogations exceptionnelles auraient été accordées pour d’autres familles.

 

Cette situation semble curieuse :

D'autres élèves ont obtenus dérogation pour les mêmes motifs.

Pourquoi certaines familles pouraient déroger et pas d'autres, ou est l'équité et la recherche du bien être de l'élève dans cette histoire ?

 

Au terme de c'est entretien, il a été convenu que le Conseil Départemental des Parents d'Elèves FCPE du Jura aux côtés de l'association de défense de l'école d'Etrepigney, des parents d'élèves et des élus, vont demander une audiance auprès de Monsieur Jacques QUASTANA, Préfet du Jura pour arbitrer et règler ce problème administratif.

 

A suivre...